LES OBJECTIFS DE LA NORMALISATION

Objectifs de la normalisation

Le but de la normalisation est de rechercher et de trouver en commun, dans le respect mutuel et dans des conditions économiques acceptables, une solution satisfaisante aux questions organisationnelles et techniques auxquelles la norme constituera une réponse.

Le rôle de la Normalisation est de :

  • Rationaliser la production
  • Clarifier les transactions
  • Encourager l'innovation et le développement de produits
  • Permettre le transfert de technologies nouvelles faire un choix stratégique pour l'entreprise
  • Apporter un certain progrès pour l'individu et la collectivité
  • Se mettre au service du pouvoir politique et économique
  • Dialoguer et communiquer

Pourquoi normaliser ?

La normalisation permet d'optimiser les investissements et les coûts opératoires en faisant de la norme  un outil incontournable du développement international :

Normalisation et Sécurité des opérations:

Interopérabilité des équipements et systèmes : constat

Un incident majeur entraînant des décès multiples ou une pollution de grande envergure a des conséquences qui ne se mesurent pas seulement en termes monétaires mais en termes d’éthique, de survie de la compagnie, et de préservation de la “licence d’opérer”

  • Ces incidents peuvent survenir de l’absence de standards, de standards insuffisants, de standards incohérents ou de la communication difficile entre standards d’origines différentes sur un même sujet
  • Ces incidents, rares heureusement, existent néanmoins (Raffinerie d’Anacortes,  plateforme de Macondo Golfe du Mexique avec une pollution majeure, tous deux aux USA en 2010)

Normalisation et Sécurité des opérations : interopérabilité des équipements et systèmes : approche 

  • En matière de sécurité des personnes, de protection de l’environnement, et de préservation des actifs industriels, un jeu de normes internationales unique ne relève pas de l’outil, mais du devoir
  • Et ce afin de fournir à l’industrie l’interopérabilité des matériels (compatibilité aux limites de fourniture des fournisseurs) et des systèmes (unicité des processus de management) sans avoir à passer par des “bridging documents” source d’erreurs d’interprétation, de lenteurs dans l’application des consignes, de réactivité diminuée en cas d’incident.

Normalisation et uniformisation géographique des pratiques opératoires

  • Le domaine d’intervention d’une grande compagnie industrielle couvre au-delà du pays ou de la région, le monde entier ; les grandes sociétés pétrolières opèrent dans plus de 100 pays.
  • La normalisation permet de contenir les coûts des matériels et de la logistique mobilisés pour exercer cette activité (rigs de forage, appareils de pose de plates-formes, de pose de conduites à terre et en mer, dont le coût peut atteindre 1,000,000 $/jour) en les rendant utilisables et familiers du personnel d’intervention dans tous ces pays.
  • La normalisation permet également d’amortir les frais de mise au point des produits mis sur le marché, donc de diminuer leur prix, en les rendant compatibles avec les exigences locales de pays différents, et d’autant plus si les régulateurs sont associés dans la normalisation.

La normalisation outil de diffusion de l’innovation et des meilleures pratiques :

Les principes

  • Les normes, en permanente évolution (une norme internationale doit être revisée tous les 5 ans au maximum), permettent une diffusion de l’innovation et et des “meilleures pratiques” la plus large possible : elles élèvent le niveau général des produits et services mis sur le marché.
  • Les normes ne figent pas la technique : une norme sera au minimum un tremplin pour certains pour faire progresser la technique, pour “innover” au delà de la norme, avant de faire passer l’innovation dans la norme
  • L’entreprise qui “surfe sur la norme” dans son domaine devient le leader de son segment : “Celui qui fait la norme fait le marché”…

 Normalisation et compétitivité patrimoniale

  • L’existence de normes internationales sur les sujets majeurs de l’activité pétrolière, en particulier sur tous les aspects touchant à la sécurité des personnes et des biens, qu’aucun appel d’offres ne pourra ne pas mentionner, permet de fixer un niveau minimum d’exigences applicables à tous et donc à ses compétiteurs
  • Cela minimise le risque d’offres de services de niveau objectivement trop bas mais qui pourraient séduire par leur aspect commercial attractif.
  • Les normes constituent un outil de nivellement compétitif qui profitera particulièrement aux compagnies offrant des prestations de qualité atteignant ou dépassant systématiquement les niveaux fixés par les normes.

Normalisation et gains sur le référentiel interne

  • Toute société pétrolière possède un système de référentiel interne (c’est à dire des normes, mais internes à l’entreprise), plus ou moins développé, mais généralement significatif.
  • Les documents internes s’appuient sur les normes internationales.
  • L'objectif est d'avoir un corpus cohérent, si possible unique (avec en fait l’objectif ultime “d’une seule norme pour l’industrie sur un sujet donné, applicable dans le monde entier”) de normes de qualité,
  • Prenant en compte le plus possible des exigences techniques d’une compagnie donnée au travers de sa participation à l’élaboration des normes,
  • En conséquence cela minimise les documents propriétaires de cette compagnie et donc les coûts de maintenance des systèmes de référentiels techniques internes et peut-être  aussi le coût d’acquisition des matériels et services !
  • Une conséquence inattendue de systèmes de référentiels internes simplifiés s’appuyant sur les normes internationales est de faciliter la fusion culturelle des services techniques de deux compagnies en cas de fusion / absorption
  • En rendant l’intégration des référentiels beaucoup plus facile et donc en éliminant plus rapidement les « blocages dogmatiques » sur les points de préférence ou tradition historique.

 

La normalisation fenêtre sur le monde

  • La participation des experts aux travaux de normalisation constitue une opportunité extraordinaire de constitution de réseaux, de scouting, d’ouverture sur des approches techniques, culturelles, business… différentes, et riches d’enseignements: c’est de l’intelligence économique.
  • C’est également un outil de motivation et de « reconnaissance » pour les experts concernés, qui y trouvent la satisfaction de participer à des travaux utiles, dans un contexte souvent international, et un enrichissement mutuel intellectuellement valorisant.
  • Les deux aspects ne peuvent qu’être positifs pour l’entreprise, qui accroît ainsi sa compétitivité et améliore son image.

En résumé : Le recours à l’utilisation des normes constitue

  • Au plan sociétal : une occasion unique de diminuer les risques pour l’homme et l’environnement
  • Au plan sociologique : un vecteur majeur de dissémination mondiale du progrès technique et méthodologique
  • Au plan business : un formidable outil de réduction des coûts et de compétitivité mondiale
  • Au plan technique :  un frein à la génération d’entropie… ce qui veut dire :
    • Rationaliser la production
    • Clarifier les transactions
    • Encourager l'innovation et le développement de produits
    • Permettre le transfert de technologies nouvelles
    • Faire un choix stratégique pour l'entreprise
    • Se mettre au service du pouvoir politique et économique

Rechercher
Imprimer